La mairiePar tous les tempsIci on a du goûtVivre làRepartir pour ailleurs
Gâvres > Par tous les temps > Les Plages

TRAVAUX DE PROTECTION DU LITTORAL



RE ENSABLEMENT DES PLAGES

Mars 2012 

La grande plage de Gâvres, puis celle du Goërem, bénéficieront d’un ré-ensablement (engraissement en sable) en avril prochain. Ce sera la seconde phase des travaux de protection qui ont débuté début décembre 2011. Des travaux qui s’annoncent gigantesques !

Le sable provenant de la Passe Ouest du port de Lorient sera pulsé depuis un bateau à faible tirant d’eau jusqu’à la plage dans  des tuyaux (un véritable pipe-line), avant d’être  étalé par des engins. 215 000m3 de sable seront répartis sur les deux plages.

              

Les responsables de la Région Bretagne au port de Lorient ont rencontré José, chef du chantier (2ème à partir de la gauche)
Les  premiers tuyaux sont arrivés sur le terre-plein de la cale de la grande Plage. Il en faudra 64 (de 12 m de long et 60cm de diamètre) pour réaliser une canalisation de 800m, l’extrémité reliée à la barge sera faite de tuyaux flexibles.
A la fin du ré-ensablement de la Grande Plage, le « pipe-line » sera déplacé au Goërem, puis à Larmor-Plage pour ré-ensabler la plage du Nouriguel.
Ces immenses travaux sont effectués par la société internationale Rohde-Nielsen a/s, société danoise dont le siège est en Belgique, spécialiste de ce qui est appelé « the Beach Nourishment ». Les tuyaux fabriqués au Portugal sont transportés à Gâvres par des camions. Une équipe de 5 soudeurs et 2 chefs d’équipes viennent également du Portugal.

               Mercredi 14 mars 

 

                             

 Les tuyaux sont assemblés par soudure à l’arc électrique, deux par deux, et seront déposés sur la plage, en attendant  l’assemblage final.

                             

                                                                 Les responsables de Cap L’Orient ont visité le chantier

 MFA

RE-ENSABLEMENT DE LA PLAGE DU GOËREM

Mercredi 30 mai 2012

Mardi, les dragues ont terminé leurs rotations pour le refoulement du sable sur la Grande Plage. Le déplacement du pipeline, positionné entre les deux épis, a débuté vers 11h30.

 

 



 

Le remorqueur a mis deux  heures pour contourner la pointe de Gâvres. L’immense canalisation, gonflée d’air, a flotté durant tout le « voyage »………………...pour atteindre la plage du Goërem, guidée par un bateau de service maritime.




 

José et André (Rohde Nielsen) et Yann (TPSL) l’on réceptionné. Une belle manœuvre tout en douceur !




 

Les refoulements de sable devraient durer 3 à 4 jours. (47 500 m3 de sable sont prévus)

MFA

 

 






 Lundi 4 juin

Le gros bulldozer a terminé son rôle à la grande Plage où les travaux se terminent. Il étale les énormes tas de sable amoncelés durant le week-end sur la plage du Goërem.

Dans quelques jours, pelleteuse et tombereaux procèderont au ré-ensablement entre les deux épis de pierres.

 



Les deux dragues effectueront ce lundi  les derniers refoulements de sable au Goërem.

 

Le pipeline quittera la presqu’île de Gâvres demain, direction l’anse du Stole à Ploemeur.

 

MFA

 



 

Jeudi 7 juin 2012

Le ré-ensablement de la plage du Goërem se poursuit. Le sable refoulé par les dragues et stocké à l’entrée de la cale d’accès à la plage est chargé dans les tombereaux.





 

Un « dos d’âne » de sable a été fait sur l’épi n°1 pour permettre le passage des camions. Le rechargement entre les deux épis est en cours.

MFA

 




 

Le Goërem a retrouvé le calme, après la période de travaux. L’engraissement de la plage a été très rapide, seulement une quinzaine de jours.

La plage du Goërem est magnifique. Il est aisé de s’y promener même à marée haute, ce qui est très agréable.

MFA





 

RE-ENSABLEMENT GRANDE PLAGE

Vendredi 23 mars

Transportés par camions depuis Mangualde-Viseu (Portugal) par les Transports internationaux Patinter, les tuyaux continuent d’arriver à la Grande Plage.




 

De formes un peu bizarre (légèrement incurvés), ces tuyaux seront fixés au bout du « pipe line » et reliés à la barge chargée de sable.

Sur la Grande Plage (devant le cimetière) les tuyaux sont assemblés sur des monticules de sable par des équipes de soudeurs. Le futur pipe-line se forme (environ 300m).

La société TPSL de Caudan (56) assure la manutention des tuyaux  à l’aide d’une pelleteuse équipée de chenilles pour évoluer sur le sable de la plage




 

Samedi 24 mars 2012

Les travaux de soudure des tuyaux se poursuivent.

 

 



 

 

Mercredi 28 mars

Les travaux  progressent très rapidement : posé au niveau de Porh-Guerh, le « pipe-line » a atteint la hauteur de la cale de mise à l’eau de la Grande Plage.







Renato, José Pacheco, Vitorino, Tony, Manuel Fonseca, Octavio (l’équipe  de soudeurs du Portugal) et en blanc Yann (le breton de l’équipe !) qui assure la manutention des tuyaux.

Si l’activité est intense et la cadence soutenue sur la plage, une grande animation règne aussi sur le parking des Joncs. La société DTP Terrassement positionne les engins, au fur et à mesure de leur arrivée : les camions qui recevront le sable avant de le déverser en divers endroits,  pelleteuses qui répartiront ce sable sur la plage. Une grue de 80 tonnes arrivera les jours prochains. Le positionnement du « pipe-line » pourra alors se faire.

MFA

 






La pelleteuse est arrivée. David et Thierry de la société DTP Terrassement sont chargés du montage et de l'entretien des "machines", comme de cette pelleteuse impressionnante.

 

Vendredi 30 mars

Le montage et les soudures de la canalisation seront terminés samedi soir. Cette phase des travaux avant le ré-ensablement se termine exactement dans les délais prévus.

Dès lundi matin, la plage de Gâvres appartiendra à DTP Terrassement pour le positionnement du « pipeline ».

MFA

 




 

Jeudi 5 avril

Le positionnement du pipeline est prévu à 15h (marée montante)

                               

De gauche à droite : Yannick Le Floch, adjoint en charge des travaux, José, chef du chantier (société Rohde-Nielsen), et le maire de Gâvres.

 

 

Au niveau de Porh-Guerh, un compresseur insuffle de l’air par l’extrémité de la canalisation afin d’en alléger le poids  et de la faire flotter.



 

A 15h précises, le remorqueur venu de Lorient commence la manœuvre (la position exacte du bout du pipeline était indiquée par des bouées.)…….



 

Le positionnement du pipeline se fait très lentement ; à 17h, la manipulation est terminée.




 

…………………manœuvre surveillée et dirigée à distance par José.




 

Le ré-ensablement  de la Grande Plage débutera la semaine prochaine. L’accès à la Grande Plage (depuis l’épi Est jusqu’à Porh-Guerh, environ 1,5km) sera interdit à partir du mardi 10 avril, pour des raisons de sécurité.

MFA

 

Vendredi 13 avril

La dragueuse BALDER est prête pour le ré-ensablement, mais des problèmes non prévus retardent le début de cette opération. Des essais ont eu lieu ce matin.  Le  tirant d’eau du BALDER ( 6m environ chargé) est trop important pour pouvoir accéder au point de raccordement à l’extrémité du pipeline, la profondeur à cet endroit n’est pas suffisante.

Il faut rallonger le pipeline de 300m. Mais les tuyaux nécessaires étant fabriqués au Portugal et transportés par camions, il faudra plusieurs jours pour que le pipeline soit opérationnel.

La durée des opérations de ré-ensablement des plages de Gâvres (Grande Plage et Goërem) est d’au moins 40 jours.

L’allongement du pipeline a commencé, quelques tuyaux supplémentaires restaient à la cale. Ces tuyaux ne sont pas soudés, mais boulonnés.

MFA

 



 

Vendredi 20 avril

Transportés par camions depuis le Portugal, les tuyaux –tant attendus- sont arrivés à Gâvres le 19 avril dans la soirée.

Ils sont assemblés, non par soudures, mais boulonnés à l’aide d’une visseuse à choc. José et Octavio s’activent afin que l’assemblage soit terminé  rapidement,  le pipeline devant être positionné par un remorqueur dans l’après-midi. (23 tuyaux de 12m ont été nécessaires).

MFA

 



 

Vendredi 27 avril

Il était prévu de positionner le pipeline dans l’après-midi du vendredi 20 avril. Mais des problèmes techniques et une mauvaise météo. ont empêché le déroulement prévu des opérations.

Les tuyaux préparés pour le rallongement du pipeline immergé ont été désolidarisés par les vents violents, soufflant en tempête sur la presqu’île, dans la nuit du mardi 24 à mercredi 25 avril et la journée de mercredi.

Le  vent ayant faibli jeudi, certains tuyaux ont pu être raccordés. Mais nombreux sont ceux qui sont remplis de sable et d’algues, d’où leur positionnement oblique.

MFA

 




 

Mercredi  2 mai 2012

Le bateau-drague de la société Rohde-Nielsen, le Balder R, chargé de sable s’est présenté face à la Grande Plage de Gâvres vers 12h30.



 

Le pipeline, rallongé des 300m environ de tuyaux, a été raccordé à la drague.




 

13h30 : le pipeline a commencé à déverser une eau trouble (nettoyage des tuyaux), puis l’ensablement a commencé.




 

Il aura fallu  une heure pour vider complètement le bateau.

Cette opération se déroulera à chaque marée haute, jour et nuit.

MFA

 

Jeudi  3 mai 2012

Le ré-ensablement de la Grand Plage de Gâvres a bien démarré. La météo. est, pour l’instant, clémente.




 

La propulsion du sable a lieu à marée haute : la drague déverse environ 3 000m3 à chaque fois. Les engins de terrassement de la société DTP (pelleteuse et bulldozer)entrent en action à marée basse pour répartir le sable sur la plage.





 

Le toucher du sable est agréable, la granulométrire est assez fine.  Et si sa couleur inquiète, il s’éclaircira peu à peu en séchant.

 



Vue de la Grande Plage le matin du vendredi 4 mai 2012.

 

MFA

 

 

La drague Balder R fait partie, nuit et jour, du paysage de la côte sud de la presqu’île.

 



 

Commencés le mercredi 2 mai, les travaux de ré-ensablement progressent très rapidement.  L’aspect de la Grande Plage change tous les jours.

 




Mardi 8 mai



 

A chaque marée basse, les 3 tombereaux articulés de la société DTP Terrassement entrent en action. La grande pelleteuse les remplit du sable propulsé par la drague qu’ils déversent à l’extrémité de la plage. A chaque « voyage », un tombereau transporte 40 tonnes de sable.

 




 

Les bulldozers sont chargés de répartir le sable enlevant ou baissant leur lame orientable, selon la hauteur de sable prévu à des endroits précis. Cette hauteur est communiquée aux conducteurs des « bulls » par GPS, grâce à un appareil qui enregistre les hauteurs calculées par satellite.

MFA

 




Mardi 15 mai

Une deuxième drague, le Trud R de la société Rohde Nielsen, assure plusieurs rotations : son tirant d’eau (3 mètres) lui permet de propulser le sable à marée moyenne, entre les mouvements du Balder R.

 





             Balder R

111 m de long et 19 m de large                  Trud R – 75 m de long et 12 m de large

 

Si les travaux de l’entreprise DTP se poursuivent intensément et souvent de façon spectaculaire…………….

……………………………………………..le pipeline a été déplacé pour projeter le sable entre les deux épis de la Grande Plage.





 

Grande Plage, devant le cimetière, avait commencé. Mais, s’il est stoppé actuellement pour des raisons techniques, il devrait reprendre dans les prochains jours.

Jeudi 17 mai

Week-end de l’Ascension : à la Grande Plage règne un grand calme, tout à fait inhabituel depuis le début des travaux.

Les rotations des dragues sont très fréquentes. Le BALDER R et le TRUD R effectuent 8 rotations et propulsent entre 15 et 20 000m3 par 24/h.



Lundi 21 mai 

Les deux bulldozers de DTP sont en action au niveau du mur de l’ancienne pyrotechnie.

MFA

 




 

A la grande Plage, les travaux sont terminés.  

Il a fallu plus de sable que prévu : 160 000m3 étaient initialement prévus, il a été nécessaire d’y ajouter environ 40 000m3. 

Le but de ces travaux, commencés en décembre 2011, est d’amortir la houle devant les secteurs urbanisés en créant « deux tronçons de plage en équilibre ». Une réalisation qui doit rassurer les habitants de la commune éprouvés en mars 2008.




 

Et, de plus, si la plage de Gâvres était appelée autrefois « la plus belle plage du Morbihan », ou aussi « sur la reine des plages », dans les publicités de l’hôtellerie Le Pesquer, elle mérite à nouveau ces appellations.

MFA



TRAVAUX DE PROTECTION DU LITTORAL





TRAVAUX SUR LA PLAGE DU GOEREM

La plage du Goërem (1)

Epis : Afin d’amortir les effets de la houle devant la zone urbaine du Goërem, deux épis en enrochements seront réalisés : les roches utilisées auront une teinte semblable à celle des rochers existants dans la zone concernée. Un rechargement en sable sera effectué après la fin de la construction des épis, sable issu de la Passe Ouest de la Rade de Lorient. Des analyses de ce sable ont été faites par l’Etat, mais Cap L’Orient, dans un souci de transparence,  a fait faire de nouvelles analyses.

Prévisions : Goërem Nord : épi de 70m + rechargement de 12 500m3.

                Goërem Sud  : épi de 85m + rechargement de 35 000m3

Mur de protection : des travaux de confortement du mur de protection seront exécutés.

Les travaux ont débuté cette semaine, mais l’entreprise SEMEN TP est tributaire des heures des marées.

Marie-France Aubry

La plage du Goërem (2)

La première phase des travaux concerne la cale du Goërem. Cette étape est impressionnante, tant par la taille immense des engins et des camions, que par la quantité de tout-venant utilisé. Les engins et les matériaux nécessaires à l’enrochement passeront sur cette cale qui doit être solide et résistante. L’accès à la plage doit être facilitée et robuste. Une piste  sera prochainement aménagée sur la plage pour que les engins, camions...... puissent se rendre sur la zone  de travaux prévue pour les épis. Il n’y a pas d’inquiétude pour l’impact futur de la beauté du  site : toutes traces disparaîtront lors du ré-engraissement en sable.

Marie-France Aubry





La plage du Goërem (3)

Lundi 12 décembre 2011 : les Brise-Roches Hydrauliques (communément appelés les BRH) sont entrés en action. Leur travail consiste à casser les roches naturelles existantes à l’endroit précis de la construction des épis. Composés de blocs de roches, les épis doivent reposer sur une base solide, stable et durable. L’utilisation de ces BRH n’a pas  de conséquences néfastes sur les rochers des alentours.

Le confortement du mur de protection du Goërem débutera aussi cette semaine.

Marie-France Aubry



Plage du Goërem (4)

Evolution des travaux au 18 décembre 2011.





Plage du Goërem (5)

Consolidation du mur de protection

L’entreprise de travaux publics Torrès et Vilault (ETV) de Blainville- sur-Orne (Calvados) a commencé les travaux de réparation du mur  de protection du Goërem. Les nombreuses failles sont d’abord élargies, puis les ouvriers spécialisés procèdent à l’injection d’un produit destiné à enrayer la corrosion de l’acier qui est un des constituants du béton dit "armé"  Les fissures sont enfin rebouchées par du ciment.

Marie-France Aubry



Plage du Goërem (6)

Les épis du Goërem Nord et Sud commencent  à se dessiner dans le paysage.

Les travaux reprendront début janvier.

Marie-France Aubry






 

La plage du Goërem (7)

 

 

 La construction des deux épis en enrochement est terminée.

 

           

                              Epi n° 1 : au sud , 85m.                             Epi n°2 : au nord, 70m.                                                

Les épis s’intègrent bien au paysage. Il leur faudra peu de temps……….et quelques marées …….pour que leur couleur les fassent oublier.  La plage du Goërem a presque retrouvé son aspect antérieur et est prête à recevoir les 47 500 m3 de sable prévus.

MFA

Plage du Goërem (8)

De nombreux promeneurs ont été surpris de revoir un engin travailler à nouveau sur l’épi n°1.

Cap L’Orient, maître d’ouvrage des chantiers de protection, a préféré faire retoucher certains points de l’ouvrage, dans un souci d’optimisation des résultats. Pour la fin de la semaine, l’épi aura retrouvé son apparence initiale.

La cale d’accès à la plage du Goërem a été malmenée par les engins. Elle va être refaite très prochainement sur une longueur de 10 mètres et 6 mètres de largeur. Après le terrassement effectué par la société SEMEN, une cale en béton armé sera coulée par la société ETV.

Marie-France Aubry

 





Goërem (9)

Jeudi 8 mars 2012 : coulage du béton (photo Ch. Revillot)

 







La plage du Goërem est à nouveau accessible par la cale. Il reste à disposer les blocs de pierre pour obtenir un résultat non seulement esthétique, mais aussi sécurisant et protecteur.

Goërem (10)

L’épi n°1 est définitivement terminé. La plage du Goërem est prête à recevoir les 47 500 m3 de sable prévus.

MFA

 




TRAVAUX SUR LA GRANDE PLAGE


La Grande Plage (1)

La préparation de l’aménagement de la Grande Plage - appelée aussi plage de l’Océan – a débuté il ya un mois sur le parking des Joncs, à l’entrée de la commune.

Travaux prévus : Réalisation de deux épis en bois et re-ensablement
Le bois utilisé est l’azobé, un bois très compact qui provient de forêts gérées durablement. Ce bois perd peu d’humidité et n’en reprend que peu aussi. (Exemple d’utilisation d’azobé : les célèbres planches de Deauville)
-    Epi n°1 : secteur ouest (terrain de foot/zone urbanisée : épi de 150m. Rechargement en sable : 109 000m3
-    Epi n°2 : secteur est (tombolo) : épi de 170m. Rechargement en sable : 58 500m3

L’activité a débuté par le dépôt du bois sous forme de bastaings et poteaux

Et des navettes de camions ont déversés des roches de 500 kg à 2 tonnes. Au total, 600 tonnes de roches seront nécessaires.



MFA
_____________________________________________________________________________________________

 


La Grande Plage (2)

Situé à la cale, un panneau explicatif des travaux permet de bien comprendre la situation et la construction des deux épis prévus.

 

 

9 janvier 2011 : Après une petite période d’interruption, l’activité sur le parking des Joncs est intense et impressionnante : de gros engins vont, viennent et remplissent leurs rôles méthodiquement. Une fourmilière géante !

 

 

Le chef de chantier, Stéphane Péan, doit coordonner le travail des entreprises présentes sur le site.

 - SEMEN TP : Cédric Louette, Philippe Debout et Simon Garnier assurent simultanément la mise en place des roches au Goërem et à la Grande Plage.

 - Le Groupe Charier et Lahaye TP

 - La société DLB de Gouesnou(29) : ateliers de charpente Une équipe de deux ou trois charpentiers travaillent de 7h à 20h.

La Grande Plage (3)

Les épis sont constitués de plusieurs éléments qui seront mis bout à bout jusqu’à la longueur prévue. Ces éléments sont fabriqués sur place.

                           

Les menuisiers Anton Panov et Kévin Quéméner, des Ateliers DLB de Gouesnou (29) s’activent. En cas d’intempéries, ils poursuivent leur travail sous une bâche.

Travaillant très tôt le matin et tard le soir, ils doivent s'éclairer à l'aide de projecteurs.

                                                                   

D’un côté des socles en béton, des cavités recevront les poteaux des épis. Des tiges filetées y sont également fixées : elles serviront à boulonner les tirants en acier inoxydable qui assureront le positionnement des épis.

De l’autre côté, un amoncellement de cailloux renforcera la résistance de l’ensemble aux effets de la houle et des vagues.

   

 

L’entreprise SEMEN TP a commencé le terrassement et le dépôt de roches à l’emplacement des futurs épis.




 

La Grande Plage (4)

                       

La société SEMEN TP procède à la mise en place de l’épi nord de la Grande Plage. Le terrassement et le creusement ont commencé le 11 janvier. Depuis, les ouvriers travaillent presque sans relâche selon les horaires de marées hautes.

        

                Mercredi 25 janvier 2012                                  Dominique Le Vouëdec, maire de Gâvres, et Yannick Le Floch,                   

                                                                                    adjoint chargé des travaux, suivent régulièrement l’évolution des travaux.

                                               

Mise en place, par l’équipe de SEMEN BT, de l’épi du secteur est : 170 m (épi assemblé sur le parking des Joncs par la société DLB.

                        

              Photo :  assemblage des poutres d’azobé pour l’épi du secteur ouest.

Marie-France Aubry

La Grande Plage (5)

Semaine 4 : période de marées à fort coefficient (101 mardi 24 à 17h36).

Les ouvriers de SEMEN TP (une dizaine sur le chantier) ne peuvent travailler l’après-midi. Ils continuent les travaux (de 22 h à 2h du matin environ) en s’éclairant à  l’aide de puissants projecteurs.                          

Ces photos de nuit ont été réalisées par Yannick Le Floch, adjoint, mairie de Gâvres.

                         

Marie-France Aubry









La Grande Plage (6)

 

                                

                                           Vu de l'Est                        Vu de l'Ouest

                                                          Epi secteur Est                                      

Jeudi 2 février 2012 : les travaux ne pourront reprendre qu’en fin d’après-midi, à marée descendante.

                                


La Grande Plage (7)

L’entreprise DLB a terminé l’assemblage  du deuxième épi qui est transporté sur la Grande Plage par les engins de SEMEN TP, au fur et à mesure des besoins.

                                

Le terrassement et le commencement du montage de l’épi n°1 (secteur ouest) ont eu lieu cette semaine, la société SEMEN ayant envoyé une deuxième équipe de techniciens. Les heures et les coefficients des marées ne facilitaient pas la progression des travaux. Les équipes ont du travailler le matin et reprendre vers 21h le soir.

                        

                             

                                 Epi n°1-ouest (on discerne au loin l’épi n°2-est)

Marie-France Aubry


La Grande Plage (8)

Sur le parking des Joncs, dès l’heure prévue pour continuer le chantier sur la plage, blocs de béton et épis en bois sont chargés.

                  

                              

                                          Commence alors un étrange cortège !

 

                             

Cette photo panoramique (montage) donne une idée du parcours qu’effectuent les engins qui se dirigent du parking de Joncs jusqu’à l’endroit de construction des épis. Un convoi impressionnant à chaque début de période de travail (marée descendante) et  dans le sens inverse pour le retour (marée montante) !

Exemple : mercredi 15 février 2012.

Toute l’équipe de SEMEN TP travaille sur l’épi  ouest :

-          Marée basse à 3h59 : les engins et les techniciens ont commencé leur travail vers  1h, pour remonter vers 6h lors de la marée montante.

-          Marée basse à 16h36 : le travail a repris vers 13h30 jusqu’à 18h30.

               

                             

Une des pelleteuses montées sur chenilles, commence rapidement son travail au ras de la mer,

                

                             

Tandis que la seconde pelleteuse continue de creuser la plage à l’endroit où seront placés les blocs de béton qui sont déchargés au plus près.

                  

                             

Le montage d’un élement de l’épi doit être extrement précis, l’utilisation d’un laser est necessaire.

                            

 Le montage de l’épi se fait en remontant vers le haut de la plage. Peu de jours seront nécessaires pour qu’il soit terminé : les 150 mètres prévus seront atteints.

Sur le terre-plein des Joncs, une autre activité importante a lieu : les travaux se terminant bientôt, il faut vérifier que

le matériel nécessaire est bien disponible.

                                  

                   Guenahel Le Palud vérifie que le nombre de tirants en inox est exact.

Stéphane Péan, responsable du chantier est satisfait du déroulement des travaux et du respect des délais imposés, même si parfois les conditions météorologiques (froid, vent….) ont été difficiles.

Marie-France Aubry

La Grande Plage (9)

Le montage des deux épis est terminé.

Ci-dessous, l’épi Est à marée basse : il mesure 170 mètres et est le résultat de l’assemblage de 34 éléments en azobé de 4 mètres de hauteur et 5 mètres de longueur, éléments fixés dans les cavités des poutres en béton enterrées à 2 mètres dans le sol de la plage.

                                                                              Le même épi à marée montante :






 Epi Ouest à marée montante : il mesure 150 mètres et est composé de 30 éléments.



 

Travaux Grande Plage (10)

Epi Ouest :

Les dégâts du 25 avril sont très importants. Les poteaux auxquels étaient fixés  les panneaux composant l’épi, étaient enfoncés dans des cavités creusés dans les socles en béton  enterrés dans le sol de la plage.




 

Certains poteaux se sont descellés, l’épi s’est affaissé sous l’action des vents violents, puis il s’est cassé. La tempête ne se calmant pas, l’épi s’est disloqué en son centre. 






Il faut attendre  maintenant les résultats des experts qui se sont rendus  sur le site le vendredi 27. ( experts de la société SEMEN, constructeur de l’épi, de Lorient Agglomération, maître d’ouvrage, du bureau d’études de la maîtrise d’œuvre )

Mais, dès à présent, les deux épis sont protégés par du sable en grande quantité. La société DTP Terrassement, présente à Gâvres pour la répartition et l’étalement du sable sur la Grande Plage, effectue cette protection non prévue.




Epi Est (170m)

MFA

 

Travaux Grande Plage (11)

Lundi 21 mai 

Des techniciens de l’entreprise Charier de Loire Atlantique ( groupe SEMEN) enlèvent les bois et les socles en béton de l’épi cassé disséminés sur la plage afin de permettre de continuer l’ensablement. Il faut auparavant enlever pointes et clous qui ont servi à la fixation des panneaux.

 



La manutention est assurée par l’entreprise TPSL, présente sur le site de la Grande Plage depuis mi-mars (début des travaux de préparation au ré-ensablement).

MFA

 




TRAVAUX SECTEUR DE PORH PUNS

Le secteur de Porh Puns (1)

Le Perré actuel a été construit dans les années 70. Ce mur incliné s'est affaibli en raison de l'abaissement du niveau de la plage et s'était dégradé surtout au niveau de la cale de mise à l'eau.

L'entreprise ETV a procédé, comme au Goërem, aux travaux de réparation des fractures verticales du mur.  

                                                                          

Travaux prévus : comblement des cavité sous le pérré, réalisation d'une longrine au pied du perré et pose de plaplanches en acier.




 

Le secteur de Porh-Puns (2)

                                  

L’entreprise ETV a disposé les palplanches. Une fois placées, il a fallu en découper certaines qui ne pouvaient pas être enfoncées plus profondément à cause de la nature du sol.

                                               

                                                        

                      
                            

Sur le terre-plein est entreposé le matériel nécessaire à la suite des travaux. Les banches  serviront pour le coffrage des ouvrages nécessitant l’emploi de béton pour la reconstruction des parties abîmées du perré.

Marie-France Aubry

Le secteur de Porh-Puns (3)

                                                    

                          

                                

La pose et la mise à niveau des palplanches sont terminées. Il faudra effectuer le remplissage avec du béton entre les palplanches et le pied du perré pour le renforcer.

                         

                                                 

Des carrotages ont été creusés à intervalles régulliers dans le perré à l’aide d’une foreuse électrique équipée d’un trépan. Cette machine est utilisée à la main.

                                                    

Des tubes PVC  ont été placés dans les trous. Ils vont servir à injecter un coulis de ciment bien dosé qui, en se répartissant sous la dalle existante, va venir combler les nombreux trous et fissures renforçant ainsi l’ensemble du perré. Les tubes seront ensuite arasés.

Marie-France Aubry




Le secteur de Porh-Puns (4)

  

Une pelleteuse creuse et dégage les palplanches enfoncées dans le sol sur une hauteur d’environ 50cm afin de pouvoir y fixer une poutre  métallique  qui reliera et fixera les palplanches entre elles.

Marie-France Aubry

Le secteur de Porh-Puns (5) 

Mardi 21 février 2012 : les employés de la société STV mettent en place la poutre métallique qui a été confectionnée sur place. Ils doivent travailler vite car la pleine mer est à 16h30.

Mercredi 22 février 2012 : Le pied du perré et le rideau de palplanches en acier mis en place pour le protéger ont été couronnés par une poutre en béton armé, coffrée et coulée sur place, assurant ainsi une protection et un renforcement maximal de la base du perré contre les assauts répétés de la mer. 








Le secteur de Porh-Puns (6)

Alors qu’une pelleteuse met en place des blocs de cailloux pour renforcer le bas du perré, Yannick de la société STV travaille sur la sortie d’évacuation des eaux de ruissèlement de la zone environnante. Un clapet anti-retour fermera cette conduite à marée montante.

Marie-France Aubry








La plage

synonyme de détente ou de baignade, peut être aussi un lieu d'observation. De nombreux oiseaux marins viennent sur les rochets à marée basse. Les gravelots, les cormorants, les huitriers pie ... et en hiver les bernaches.

 

 

 

 



Porh Guerh

Les vacances de petit Pierre

Mamie, Mamie viens voir !

Que se passe t-il Petit Pierre ?

Viens voir ma maison.

Pierre entraîne sa mamie vers la petite crique de Porh Guerh.

Regarde ce rocher, c'est ma maison.

Là, le rocher est plat c'est la salle à manger et plus bas c'est encore plat pour la cuisine.

Sur le coté c'est ma chambre.

Mamie, ravie regarde la maison de Pierre. Elle ferme un instant les yeux et se revoie il y a quarante ans plus tôt sur ce même rocher dans sa maison imaginaire dans la crique de Porh Guerh.

Etonnant ! non!

 


La Grande Plage

En arrivant à Gâvres.

Erwann: ma plage préférée c'est La grande Plage

Soazic: et pourquoi ?

Erwann: Il n'y a pas de limite à l'horizon; peut être seulement Belle Ile par temps clair.

Soazic: sur la plage on peut faire du char à voile tellement elle est longue.

Erwann: lorsque les vents sont à l'ouest, on y est bien.

Soazic: les copains du camping viennent nous rejoindre là.

Erwann: le sable est une longue bande dorée qui court jusqu'à Etel.

 


Plage du Goërem

Deux enfants au nord ouest de Gâvres.

Cloé: ma plage préférée c'est celle du Goërem.

Yann: pourquoi ?

Cloé: je regarde les bateaux passer dans un sens et puis dans l'autre.

Il y a des gros, des très gros qui dépassent la Citadelle de Port Louis.

Les petits bateaux m'amusent beaucoup.

Yann: sur la plage du Goërem on est à l'abri.

Cloé: oui, lorsque les vents soufflent du Sud.

Yann: moi, j'aime les flaques dans les rochers. Je joue à Cousteau.

Cloé: dans les rochers, on grimpe et on descend pendant la marée basse et

pendant la marée haute, on plonge du plus haut rocher. Génial !!

 Ok
Recherche avancée





Découverte de l'histoire de Gâvres




Voir
 le numéro février 2014 spécial élections municipales